27 nov.-15 déc. 2017 Nanterre (France)

Programme > Ateliers

Les ateliers sont organisés en plusieurs thématiques.

Rechercher des sources et organiser ses ressources documentaires

Gérer ses ressources documentaires avec Zotero COMPLET

Par Bénédicte MacGregor (documentaliste, USR 3225-Service ingénierie documentaire et réseaux pour l'archéologie, SIDRA)

Excellente alternative aux logiciels payants de type EndNote, le logiciel Zotero de gestion de références bibliographiques, gratuit, libre, open source, maintenu par le Center for History and New Media (CHNM) de l’université George Mason en Virginie, a été conçu pour élaborer une base de données bibliographiques personnelle ou partagée autour d’un projet ou d’une équipe de recherche.

Cet atelier présentera les fonctions essentielles de Zotero : comment ajouter des références automatiquement, comment citer un auteur dans un article, créer une bibliographie, comment créer un groupe pour partager une bibliographie et toute les nouveautés de la version 5.

Rechercher sur le portail et le catalogue Frantiq : méthodes et outils

Par Arnaud Harfort (bibliothécaire, USR 3225 - bibliothèque d'Archéologie de la MAE)

Descriptif à venir

Rechercher des sources spécialisées en ethnologie

Par  Frédéric Dubois (responsable de la Bibliothèque Eric-de-Dampierre, UMR 7186-LESC)

Descriptif à venir

La recherche sur l’internet spécialité Archéologie : utiliser la nouvelle génération de chroniques archéologiques accessibles sur le web

Par Virginie Fromageot-Laniepce (responsable de ressources documentaires,UMR 7041 ArScan, Equipe Archéologie du monde grec et sys. d’information)

Intervenant comme documentaliste dans un programme de recherche sur la mosaïque antique, expert de bases de données et d’analyse documentaire en soutien des spécialistes, je recherche sur les sites web les nouvelles des découvertes archéologiques. Entre la médiatisation et les sites d’actualités académiques, l’offre est multiple et variée et la recherche sur le web est à la fois incontournable et laborieuse. Cet exposé propose de traiter des cas concrets et récents pour identifier les sources, comme les outils de recherche et de veille, afin d’accompagner chercheurs, ingénieurs et étudiants dans leurs usages de l’environnement numérique.

Produire et analyser des données de la recherche

Introduction aux SIG avec Quantum GIS COMPLET

Par Laurent Aubry (géophysicien et géomaticien, UMR 8215-Trajectoires)

Descriptif à venir

Introduction à la photogrammétrie COMPLET

Descriptif à venir

Traitement informatisé des données stratigraphiques : de la base de données d’enregistrement au diagramme stratigraphique COMPLET

Par Bruno Desachy (archéologue, Min. Culture, UMR 7041 ArScAn, Univ. Paris 1)

La stratigraphie archéologique vise à retrouver le processus de formation du terrain observé, décomposé en étapes ordonnées reflétant des événements liés à l’occupation humaine et à ses interactions avec le milieu naturel.

L’informatisation du traitement des données observées ne se substitue pas à la compétence des archéologues de terrain dans l’identification stratigraphique, mais vise à leur fournir une aide à la conduite et au contrôle de cohérence de l’enregistrement, permettant d’établir des référentiels fiables et complets ; cela au moyen d’outils mathématiques simples (théorie des graphes, inéquations, logique modale) mais intégrant l’imperfection des données (incertitude et imprécisions).

Des applications expérimentales mais déjà opérationnelles (Le Stratifiant, Chronophage) seront présentées. À l’intérêt pratique de ces développements (gain de temps) s’ajoute l’intérêt méthodologique de l’explicitation des concepts mobilisés empiriquement dans le raisonnement chronologique de terrain.

Lithique et osseux : normalisation du dessin archéologique COMPLET

Par Michèle Ballinger (responsable éditoriale, UMR 7041 ArScan, équipe Ethnologie préhistorique)

Le XVIIIe siècle est celui de la « dissémination du savoir ». A cette période, on sépare le geste de dessiner (dessin) et l'intention (dessein). Au XXe siècle les deux sens fusionnent pour donner le terme design. La représentation graphique d’objets archéologiques est ainsi non seulement un acte technique mais aussi un projet scientifique.

Le dessin scientifique se veut fidèle à l’objet qu’il représente dans les limites du contexte historique et cognitif. Il est codifié et peut dès lors être partagé par la communauté des chercheurs. Loin d’être uniquement une illustration, le dessin scientifique constitue une preuve dans le cadre d’une argumentation textuelle. Il légitime ainsi sa place dans la production et la diffusion de savoir.

Appliqué aux objets archéologiques lithiques et osseux, effectuer un dessin scientifique s’inscrit dans des règles précises. Le protocole se déroule selon des séquences établies : Décider ; Représenter la technologie ; Décrire ; Dessiner ; Schématiser ; Diffuser.

 

Céramique et objets : normalisation du dessin archéologique COMPLET

Par Rozenn Douaud (dessinatrice et infographiste, UMR 7041 ArScAn-équipe APOHR)

Le discours scientifique archéologique a besoin de l'illustration pour enrichir et justifier son propos. Que serait une étude de céramologie sans planches de typologie ?

Mais pour être efficace, le dessin archéologique se doit de répondre à des normes de présentation afin que le message soit internationalement reconnu.

Cet atelier est principalement destiné aux étudiants qui vont se lancer dans l'étude de la céramique ou d'objets (en pierre, en verre, en terre, etc.) et qui souhaitent effectuer leurs propres dessins.

Ce n'est pas une formation au dessin mais nous allons faire le point sur les normes de l'illustration archéologique telles qu'elles ont été instituées tout en prenant en compte l'apport des nouvelles technologies en DAO.

*Bien démarrer en microscopie : microscopie en lumière transmise

Par Thomas Delbey (doctorant, UMR 7041 ArScan-équipe GAMA)

*Bien démarrer en microscopie : microscopie en réflexion

 Par Alexandra Legrand (responsable du Service d’Imagerie et de Microscopie Optique, USR 3225-SIMO)

Vous êtes étudiants débutant en microscopie, rattachés à une équipe de la MAE et amenés à utiliser l’équipement du Service d’Imagerie et de Microscopie Optique de la MAE, vous êtes chercheurs ou ingénieurs de la MAE désireux de vous initier à la microscopie, venez suivre cette formation.

OBJECTIFS

- Acquérir les bases théoriques et pratiques de la microscopie optique en lumière transmise ou en réflexion

- S'initier à la prise de vues d’images microscopiques

*Selon la nature des échantillons, vous pouvez ne participer qu’à l’un ou l’autre des ateliers.

Traitement et analyse de données en sciences sociales (outils et méthodes). Du recueil au traitement COMPLET

Par Sandrine Clérisse (ingénieure en analyse de données textuelles, UMR 7220-ISP) & Cécile Rodrigues (ingénieure en analyse de données quantitatives, UMR 7220-ISP)


La recherche en sciences sociales s’appuie sur un ensemble de méthodes d’analyse statistique permettant de décrire et modéliser des phénomènes sociaux. Les données ainsi traitées peuvent être d’origines diverses : données "constituées" lors d’enquêtes ou d’entretiens, collectées à partir du web, des réseaux sociaux, d'archives, de revues, etc.
Cet atelier entend initier les participants à la chaîne de production de données et à certaines méthodes d'analyse (statistiques descriptives, analyse de données textuelles), en insistant sur les précautions méthodologiques à adopter lors de leur usage.

Outils / plateformes utilisés : R, RStudio, Iramuteq, OpenRefine

Pour l'installation de R et RStudio :
- R est un langage permettant de produire des statistiques descriptives comme des statistiques avancées (multifactorielles notamment). Pour l'installer, allez sur https://cran.r-project.org/ , puis choisissez “download for…” en fonction de votre système d’exploitation et suivez les instructions.

- La console disponible avec R (RGui) étant rudimentaire, il est conseillé d’utiliser un logiciel offrant un espace de travail plus agréable. RStudio est un environnement de développement pour l’écriture et la visualisation de scripts R. Il est téléchargeable à cette adresse : https://www.rstudio.com/products/rstudio/download/

- Iramuteq : logiciel libre d'analyse de données textuelles (classification hiérarchique, analyse des spécificités notamment). Il repose sur les langages R et Python.
Téléchargement : http://www.iramuteq.org/telechargement

- OpenRefine : logiciel qui permet de nettoyer, modifier, harmoniser des données "brutes" (dont les données textuelles).
Téléchargement : http://openrefine.org/download.html
A noter qu'OpenRefine s'installe localement mais utilise un navigateur web comme interface.

Afin de mieux répondre aux attentes des participants, les intervenants leur transmettront un questionnaire avant la date de l'atelier.

Éléments de base de la topographie appliquée

Par Jöel Suire (ingénieur topographe, UMR 7041 ArScan-Equipe Archéologie de l'Asie centrale)

Descriptif à venir.

Bases de données iconographiques interopérables et corpus de collections en ligne : partager le parcours historique de l'objet antique

Par Anne-Violaine Szabados (directrice adjointe de l'UMR 7041 ArScan, et ingénieure de recherche, équipe LIMC)

Cet atelier aborde - par la présentation de quelques pratiques et outils documentaires et par le dialogue - la conception de ressources numériques, associant image et texte, selon une approche visant à l'insertion des données de la recherche dans le Web de données (Linked Data).

Diffuser et exposer ses données

Nakalona : diffuser et exposer ses données avec Nakala et Omeka COMPLET

Par Esther Magnière (documentaliste, USR 3225-SIDRA)

Découvrez Nakalona, le pack «2 en 1 » proposé par la TGIR Huma-Num pour diffuser vos données éditorialisées. Ce pack inclut l’accès gratuit à 2 logiciels :  le système de gestion de contenus numériques Omeka, dans une version unique maintenue et hébergée par la TGIR, et le service d’exposition de données Nakala développé et géré par Huma-Num. Lors de l’atelier, à partir d’un exemple de jeu de données, vous apprendrez à faire la distinction entre ces différents outils et à visualiser leur complémentarité, et comment ils peuvent vous être utiles dans le cadre de vos propres projets.

Comment préparer un versement d’archives électroniques ?

Par Aurélie Montagne-Bôrras (chargée d’archives, USR 3225-Service des archives de la MAE)

Les chercheurs et enseignants chercheurs rattachés à un laboratoire de la Maison Archéologie & Ethnologie peuvent désormais verser leurs archives à distance via l’outil My CoRe proposé par le CNRS.
L’atelier visera à :
-    expliquer comment préparer les archives en vue de leur versement : classement, nommage et formats
-    décrire la procédure de versement et l’outil mis en place
-    montrer comment accéder à l’inventaire des archives prises en charge
-    présenter comment sont conservées les archives électroniques sur les serveurs de la MAE.

Cet atelier est uniquement réservé aux membres permanents des UMR de la MAE autorisés à verser au service des archives.

La sécurité informatique

Par Jean-Louis Guilleron (responsable systèmes et réseaux d’information, USR 3225)

Descriptif à venir

Travailler en mode projet

Initiation à la gestion de projet COMPLET

Par Nathalie Le Tellier-Becquart (responsable ingénierie documentaire, USR 3225-SIDRA)

Descriptif à venir

 

Les Humanités Numériques à la MAE : pour qui ? Pourquoi ? Pour quoi faire ?

Par Sara Tandar (responsable en humanités numériques, USR 3225)

Face au développement des Humanités Numériques, la MAE a mis en place un nouveau service, dirigé par Sara Tandar. Ce service a pour mission d’accompagner les équipes scientifiques dans le cadre de leurs projets de recherche : gestion, publication, éditorialisation, valorisation des données de la recherche et des productions scientifiques. Dans une démarche plus transversale au sein de la MAE, Sara Tandar souhaite également évaluer les besoins numériques des équipes : outils (travail en mode collaboratif ; gestion, traitement, analyse, visualisation des données, etc.), plateformes de diffusion, formations. Cette séance sera l’occasion de présenter le service, les projets en cours de réalisation et surtout de rencontrer les chercheurs et personnels des équipes scientifiques et d’échanger afin de développer conjointement un environnement technologique et numérique qui réponde au plus près des besoins.

 

Panorama des appels à projets selon sa discipline, son institution, son statut de chercheur

Par Laurence Quinty (chargée de valorisation, USR 3225)

Descriptif à venir

Communiquer/Diffuser ses travaux

Mettre en forme un manuscrit

 La chaîne éditoriale COMPLET

Par Mélanie Deniaux (éditrice, USR 3225-Journal de la société des américanistes et Americae)

Descriptif à venir

Le texte et la bibliographie COMPLET

Par Sophie Gudin (éditrice, USR 3225-Ethnologie française et European Journal of Sociology)

Un atelier pour...

Débusquer les fautes orthographiques et typographiques les plus courantes.

Connaître les usages de la présentation bibliographique en français et en anglais.

Les illustrations COMPLET

Par Quentin Chambon (éditeur, USR 3225-Pôle Gallia AdlFI) & Nicolas Coquet (secrétaire d’édition électronique, USR 3225-Pôle Gallia AdlFI)

Descriptif à venir

La mise en page et l’impression COMPLET

Par Martin Sauvage (éditeur, USR 3225-Bulletin de la société préhistorique française)

Les techniques liées à la mise en page et au type d’impression d’une publication scientifique peuvent influer sur la rédaction, l’organisation et la préparation d’un manuscrit, en particulier au niveau de son illustration. On s’attachera donc à présenter rapidement les problématiques liées à la mise en page et à l’impression (définitions, préparation des fichiers, publication assistée par ordinateur, techniques actuelles d’impression et de mise en ligne) afin que chacun, en amont, puisse préparer au mieux sa documentation avant de la soumettre pour publication.   

 

Propriété intellectuelle (droits et devoirs des chercheurs) COMPLET

Par Lionel Maurel (chargé de la valorisation de l’Information scientifique et technique (IST) (Université Paris Nanterre, Université Paris Lumières )

Droit d'auteur, brevets, droit à l'image, accès aux sources, réutilisation de contenus et de données, etc. : les activités de recherche et d'enseignement peuvent confronter les chercheurs à de nombreuses questions juridiques liées à la propriété intellectuelle, souvent réputées comme complexes.
Cet atelier vise à présenter les notions de base et à proposer des clés, pour permettre aux chercheurs de s'orienter sur ces sujets et d'être en mesure de connaître leurs droits et obligations.
L'approche pratique sera privilégiée, à partir de l'examen de cas concrets, en laissant une large place aux questions posées par les participants.

Comment diffuser ses travaux ?

Méthodologie et stratégie de valorisation des travaux scientifiques COMPLET

Par Cécile Michel (directrice de recherche au CNRS, UMR 7041 ArScAn-HAROC)

Les travaux scientifiques produits par les chercheurs sont en général destinés à un groupe relativement restreint de collègues. Il est important d’en faciliter l’accès non seulement à des chercheurs d’autres disciplines, mais aussi de valoriser ses travaux vers un public plus large. Cette présentation tâchera d’en expliquer les raisons et, à partir d’une expérience personnelle, de proposer une méthodologie et des actions efficaces pour valoriser ses travaux scientifiques.

HAL ou Academia.edu : comment choisir où diffuser ses recherches ?

Par Bénédicte MacGregor (documentaliste, USR 3225-SIDRA)

Face à l’inflation des prix des abonnements aux revues électroniques, le CNRS envisage une coupure des accès aux revues distribuées par Springer (décision du 05 décembre 2017). Le comité scientifique du CNRS a émis une recommandation encourageant fortement les personnels de recherche à déposer leurs publications sur des archives ouvertes (recommandations du 24 novembre 2017), (retrouver les liens vers les texte dans la rubrique « ressources »).

Il semblerait donc que ce soit le bon moment pour comprendre comment rendre visible ses travaux de recherche sur les réseaux sociaux tout en respectant le droit de ses co-auteurs et celui des éditeurs. Il semblerait aussi que ce soit le bon moment de dépasser les idées reçues véhiculées autour des archives ouvertes car face au risque de coupure d’accès à la littérature scientifique, les archives ouvertes sont la seule initiative pour garantir un accès pérenne et légale à l’information scientifique et technique.

 

Être acteur de sa communication scientifique

Par Mourad Besbes (chargé de communication et de médiation scientifique, USR 3225)

Descriptif à venir

Réfléchir à un projet audiovisuel pour votre recherche et évaluer vos besoins COMPLET

Par Nicolas Bontemps (assistant audiovisuel & multimédia, UMR 7186 LESC) & Vanessa Tubiana-Brun (réalisatrice, USR 3225)

Vous avez un projet audiovisuel pour votre recherche ?

Cet atelier prend la forme d'une rencontre avec des professionnels de l’audiovisuel afin de faire le point sur vos besoins matériels et techniques, réfléchir aux contraintes liées à la réalisation d’un film et vous aider à concevoir votre projet.

En fonction des besoins, des formations à la prise de vue et au montage pourront être organisées dans le courant de l’année.

Cet atelier est ouvert aux doctorants et chercheurs ayant un projet audiovisuel.

MetaScore : une interface multimedia en ligne pour l’analyse et la diffusion de la recherche sur la musique

Par Julien Jugand (docteur en ethnomusicologie, UMR 7186 LESC-CREM, Consortium Musica)

L'objectif de cet atelier sera de présenter l'historique, le fonctionnement et les applications possibles pour les chercheurs de MetaScore, un logiciel qui permet la création de guides d’écoute interactifs développé par la Philharmonie de Paris. Le logiciel comme les guides qu’il génère sont accessibles en ligne via un navigateur internet. Relativement facile à prendre en main, metaScore offre la possibilité de réaliser de manière autonome et dans un format pérenne des analyses interactives destinées à un public spécialisé comme élargi.

 

e
Personnes connectées : 1